Rechercher

8. L’INQUIETUDE FONDAMENTALE

Tout porteur d’un bouton de rose est touché dans le cœur par la force de rayonnement élémentaire de la Gnose. Une profonde inquiétude l’envahit.

Puis surviennent des serviteurs de la Gnose.


Ils parlent de la Lumière.

Ils en sont des témoins vivants.

Ils ne désirent pas calmer votre inquiétude, ils veulent l’orienter.


Vous les reconnaissez à ce signe : ils vous mettent droit sur le chemin.

Car derrière l’inquiétude, se cache le sentiment

d’être un étranger, de n’être pas chez soi ici-bas.


Cette inquiétude vous serait-elle enlevée, cela tuerait immédiatement l’énergie dynamique nécessaire à la progression sur le chemin de la délivrance.

Celui qui n’est plus troublé, donc qui accepte, admet, se sent satisfait est, dès lors, victime de la passivité.

Mais si la conscience expérientielle est confrontée à prendre des décisions à un certain moment, alors la qualité naturelle de cette conscience déterminera la décision qui suivra.

La décision est déjà prédéterminée. Vous êtes guidé par la somme totale de vos qualités expérientielles présentes dans le sang.

La fraternité universelle, vous frappe de ses rayons, elle témoigne de vous et vous conduit à la bifurcation de la route. Souvent vous avez été ramené à la porte de sortie et une fois que vous aurez percé le point ultime du désir d’en sortir, vous verrez l’aube nouvelle.


(LES MYSTERES GNOSTIQUES DE LA PISTIS SOPHIA chapitre 3 : L’INQUIETUDE FONDAMENTALE + chapitre 4 : L’ELEVE A LA CROISEE DES CHEMINS p. 129 et p. 136)


12 vues

Posts récents

Voir tout