Rechercher

7 La vraie Liberté

‘Ne pas être du monde’ ne signifie pas fuir le monde, être hostile au monde, mais se tenir dans le monde, servir le monde, avec l’aide des mystères gnostiques, s’élever intérieurement au-dessus de ce monde par la naissance de l’âme et par un nouvel état de conscience.

Grâce à ce nouvel état d'être, le candidat pourra conserver l'esprit impassible face aux attaques de la nature et à ses tentatives de domination.

Un tel homme est sans peur.

Il est, au sens gnostique, devenu digne de servir le monde.

Il est capable d’y agir tranquillement car, s’il est vrai que des dangers peuvent surgir, il ne les craint pas en vertu de sa nouvelle force intérieure.

Le but de tout élève sur le chemin gnostique et son désir le plus ardent, est de parvenir à cette haute liberté.

Toute forme dialectique de liberté est une grande erreur.

C’est se tromper soi-même.

Il s’agit toujours d’une forme d’emprisonnement.

Suivons un tel serviteur ou une telle servante des hommes dans la vie dialectique.

Il remplit sa tâche au service de la lumière universelle.

Son sacerdoce ne fait aucun doute : ne sert-il pas Dieu et l’homme ?

Il est une lumière sur le chemin pour le chercheur.


(LE NYCTHEMERON D’APOLLONIUS DE TYANE chapitre : SIXIÈME HEURE p. 60)


29 vues

Posts récents

Voir tout