Rechercher

6. La troisième Nature

Supposez donc que vous preniez, ou ayez pris à un moment donné, la décision d’aller le Chemin, que les deux extrêmes : la nature de la mort et la nature de la Ve se relient, ce qui ne va pas de soi, alors vous vous constituez à l’instant même une troisième nature.

Le Chemin n’existe pas, il faut le créer vous-même.


Officiellement la troisième nature n’est pas reconnue, chacun doit la faire naître lui-même, se frayer lui-même le Chemin.

Si quelqu’un vous dit : « Tiens, montre-moi donc le Chemin, je pourrais éventuellement me décider à le suivre, » il vous sera impossible de répondre, impossible du moins de transmettre quoi que ce soit du Chemin, lequel est votre propre chemin dans la troisième nature, qui est vôtre, vous ne pouvez introduire personne.


En effet, elle apparaît dès que vous commencez et ne se manifeste que si vous vous révélez un véritable élève.

Ce qui est possible, souhaitable, et même nécessaire, c’est que le groupe, par la collaboration de tous, en reddition totale, dans l’amour du prochain et la non-lutte, se constitue une troisième nature collective, qui aura pour nom arche ou barque céleste ou Corps Vivant.

Votre chemin sera d’autant plus rapide et aisé que cette arche sera solidement charpentée, qu’elle satisfera à l’exigence requise et que cette troisième nature répondra

à la Nature de la Vie.

Théoriquement chaque élève doit, en toute autonomie, se créer et suivre son chemin, sa troisième nature, mais en pratique la collaboration de tous, suivant les indications de la Loi divine, est de la plus haute importance.


Votre orientation sur le But divin vous ouvre le Chemin.


(LA GNOSE ORIGINELLE EGYPTIENNE – tome 4 chapitre XXIV : LA TROISIEME NATURE p.203)


35 vues

Posts récents

Voir tout